Belgian Paragliding Cup

Version PDF

Table des matières:

1)      Introduction

2)      Inscription

3)      Principe

4)      Responsabilités

5)      Espace aérien

6)      Balises

7)      Validation des vols

8)      Enregistrer son vol pour la BPC

9)      Niveaux de difficulté

10)   Team de validation

11)   Les outils

Friendly Airspace Tool (FAT) : http://mids.be/notam/bpc/bpc.php

Calcul distance mini: http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

BPC XContest : https://www.xcontest.org/bpc/fr

OA Google Drive: https://drive.google.com/open?id=1IsBfbqgswbGBPQ84NV1ZpTbhijT0ixaa

Golf Status : http://www.lvzc.be/index.php/secretariaat/luchtruim/lfa-golf-status

Golf history: http://www.lvzc.be/charronline/2018/lfastatus.php?Datum=2018-01-31%5D

Mail: belgianparaglidingcup@gmail.com


 

1.   Introduction:

LA BPC a été mise en place afin de permettre aux pilotes de parapente belges de réaliser de beaux vols tout au long de l’année tout en étant un outil de motivation pour tous les niveaux XC, un outil éducatif, particulièrement en lien avec les espaces aériens, et une compétition amicale parmi les pilotes y participant.

Le compétiteur décide quand, d’où et jusqu’où il va voler en fonction des balises et au cours de toute l’année.

Que ce soit pour préparer son vol, en vol, pour vérifier le vol réalisé ou simplement vérifier le vol d’un autre pilote, la BPC met en place des outils permettant aux pilotes de se poser les bonnes questions, faciliter l’analyse et ainsi permettre de faire les meilleurs choix. L’objectif ultime de la BPC est de permettre à la communauté de pilotes de progresser dans la connaissance et le respect des espaces aériens, tout en trouvant du plaisir et de l’émulation dans la pratique du vol de distance.

1. Durée : La BPC, s'étend en 2019 du 1 mars au 30 septembre 2019. Cette durée permet ainsi à n'importe quel pilote de pouvoir allier vie familiale et vols sans trop de difficultés.

2. Météo : chaque pilote a la possibilité de faire sa propre analyse météorologique et sélectionner ainsi les créneaux de vols qu'il estime les plus favorables.

3. Localisation : Les pilotes ont l'opportunité de voler dans leur propre région. De nombreuses balises sont réparties sur tout le territoire belge, à l’ouest de l’Allemagne et au nord de la France afin de permettre de réaliser des vols un peu partout au départ des sites fréquemment utilisés par les pilotes belges et français (du nord).

4. Liberté : la seule contrainte est de passer par une des balises  BPC et d’avoir réalisé un certain nombre de Km avant cette balise.

5. Les frais : pas de frais de participation. Le team Organisateur cherche des moyens financiers afin de permettre au plus grand nombre de participer gratuitement à cette compétition. La FBVL, fédération belge de parapente prend en charge les frais directs de la plateforme XContest.

6. Respect des espaces aériens : Le choix du site doit également être déterminé en fonction des espaces aériens accessibles vu que tout vol pris en compte doit être réalisé en respect de la règlementation.  Aucune exception ne sera faite.

7. Classement: le classement est publié sur base des 6 meilleurs vols valides qui sont rentrés sur le site de XContest par le pilote. 4 classements : Open (tout le monde), standard (ENB), sport (EN C), performance (EN D et au-dessus) sont disponibles.

8. Tombola : de manière à générer une émulation, le principe est d’octroyer pour chaque vol valide (jusqu’à 6) un billet de tombola. Au cours de l’année, le team organisateur tente de récolter différents prix auprès de sponsors. 1 seul prix par pilote- présence obligatoire à la cérémonie de clôture.

9. Plateforme : Tous les vols participant au challenge sont visibles sur le site https://www.xcontest.org/bpc/fr/

2.   Inscription :

L’inscription se fait sur le site de XContest, à tout moment et est gratuite.

https://www.xcontest.org/bpc/fr/inscription/

Au plus tard dans le cadre du premier vol à publier, le pilote s’enregistre et publie sa trace. N’oubliez pas de cocher la participation à la BPC lors de l’enregistrement.

Conditions de participation :

Le pilote doit être en ordre d’assurance.

Le pilote doit être en ordre de brevet XC ou équivalent IPPI niveau 5, FAI.

3.   Principe :

Le but est de réaliser une série de vols de distance afin d’obtenir les 6 meilleurs vols possibles sur une année. Il y a 4 niveaux de difficulté, principalement basés sur un nombre croissant de kilomètres à réaliser avant de franchir une balise.

Attention 1, les niveaux de difficulté ne doivent pas nécessairement se faire les uns à la suite des autres. Le vol de difficulté 4 peut être réalisé en début de saison par exemple. Un vol valide peut être remplacé par un autre vol valide pendant la saison à partir du moment où il génère un meilleur score.

Attention 2, la totalité du vol compte. Ce n’est pas parce qu’on a franchi une balise que le vol doit se terminer. La distance est calculée du décollage à l’atterrissage.

Les niveaux de difficulté sont composés par

1) un passage dans un rayon de 1000m d’une balise de la BPC

2) un nombre de Km minimum à réaliser en vol avant d’atteindre le cylindre de cette balise. Des points de contournement sont pris en compte pour déterminer la distance minimum parcourue avant cette balise. L’outil utilisé pour vérifier la distance parcourue avant la balise se trouve à l’adresse : http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

Le choix des sites de vol pour déterminer la balise qui sera franchie est libre. Les pilotes devront donc effectuer des choix stratégiques afin de composer avec la météo, la position des balises et les espaces aériens, pour optimiser un maximum leur classement.

Les 6 meilleurs vols correspondant aux critères seront pris en compte pour le classement de la BPC. Cela signifie que jusqu’au dernier jour, chaque pilote peut améliorer son classement en réalisant un vol valide donnant plus de points qu’un vol qu’il aurait déjà rentré et qui comprendrait moins de points. En tout, 6 vols (1 vol de difficulté 1, 2 vols de difficulté 2, 2 vols difficulté 3, 1 vol de difficulté 4) pourront  faire partie du classement de la BPC et donner droit chacun à un billet de tombola.

1 vol valide repris au classement = points pour le classement BPC et 1 billet de tombola.

Maximum 6 vols valides, maximum 6 billets de tombola.

Comme pour de nombreuses compétitions de parapente, le nombre de points dépend du type de vol : distance libre (Pts = nombre de km avec jusqu’à 3 points de contournement), triangle libre (facteur 1,2) triangle FAI (facteur 1,4). Un triangle bouclé doit avoir maximum 3 km entre le départ et l’atterrissage.  Le triangle FAI a le côté le plus petit d’au moins 28% de la distance totale. Tout cela sera géré par le système XContest lors de la publication du vol et identique pour tout le monde.

4.   Responsabilités :

Tous les pilotes restent seuls juges des conditions de vol et sont seuls responsables de toutes les conséquences issues de la participation à cette compétition.

5.   Espaces aériens

En ce qui concerne les espaces aériens et le respect des zones, chaque pilote, avant de publier sa trace, vérifiera le respect des espaces aériens. Une fois publiée, la trace pourra également être vérifiée par la communauté, ainsi que le Team de validation. Chaque pilote peut donc également participer à cette vérification et le cas échéant, émettre un commentaire, afin que ne puissent compter pour la Cup que les vols qui suivent les règles. En cas de contestation, le Team de validation sera le seul à pouvoir trancher et déterminer la validité du vol.

Notre outil de planification et vérification http://mids.be/notam/bpc/bpc.php est l’outil de référence pour vérifier les traces.

Cet outil nécessite d’utiliser un fichier Openair correspondant à l’espace aérien du jour du vol.

La BPC a mis en place un espace collaboratif permettant aux membres de s’organiser pour publier des fichiers Openair après avoir vérifié les Notam.

Ces fichiers Openair sont publiés sur un Google Drive et accessibles depuis le Google drive directement,  ainsi que directement depuis l’outil Friendly Airspace Tool.

  

 A travers le Google drive, vous pouvez avoir directement accès à tous les fichiers OA validés. Soit en utilisant l’url https://drive.google.com/open?id=1IsBfbqgswbGBPQ84NV1ZpTbhijT0ixaa , soit en demandant à l’équipe BPC de vous rajouter dans la liste des personnes avec lesquelles le dossier est partagé (adresse email Google requise).

Les personnes participant à ce team de validation feront de leur mieux pour que le fichier Openair publié corresponde à l’espace aérien autorisé pour le vol de distance sans pour autant pouvoir s’engager sur l’exactitude des informations qui s’y trouvent.

Il est possible que personne n’ait pu prendre le temps de publier un fichier Openair.

Ces outils sont des aides importantes permettant de faciliter la vie du pilote autant pour la planification du vol que pour la vérification, mais ne doivent pas lever la responsabilité du pilote de respecter la règlementation dans le cas où des informations sont manquantes ou erronées.

Cas particulier des FL (Flight Levels) : dans la mesure où je peux monter jusqu’à FL55, à quelle altitude par rapport au niveau mer correspond le FL55 par exemple? Réponse : cela dépend de la pression atmosphérique (QNH) : voir tableau de conversion des FL en altitude mer en fonction de la pression atmosphérique.

http://www.belgianparaglidingcup.be/downloads/conversion_niveaux_de_vol.pdf

L’outil Friendly Airspace Tool (FAT) affiche également la conversion journalière des FL qui nous concernent en hauteur mer, sur base du QNH de EBFS (Florennes).

En cas de rejet ou de situation litigieuse, chaque pilote pourra défendre la validité de son vol en mettant en avant les arguments qui lui permettraient de démontrer la validité de son vol. Les éléments sur lesquels il appuiera son argumentaire doivent être crédibles, vérifiables et applicables à tout pilote qui aurait souhaité pouvoir réaliser le même vol.

6.   Balises

L’objectif est donc d’avoir parcouru une distance minimum avant l’entrée dans un rayon de 1000m dont le centre est une des balises de la BPC.

Un outil a été développé pour vérifier la distance parcourue avant l’entrée dans une zone. L’outil calcul jusqu’à 3 points de contournement avant l’entrée dans la zone d’une balise.

http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

Attention, le calcul des distances de cet outil permet de valider les distances minimum parcourues avant balise, mais ne remplace pas l’outil de calcul global de la plateforme XContest permettant de déterminer la distance totale parcourue et ainsi établir le scoring.

Dans le cas où le pilote rentre plusieurs fois dans ce cercle de 1000m, c’est la dernière entrée qui compte pour vérifier la distance minimum. Dans l’exemple ci-dessous, le pilote rentre après 48 Km et après 73.94 Km. Il n’y a ici aucun souci pour déterminer le niveau de difficulté atteint vu qu’il est supérieur à 30 Km pour un vol de niveau de difficulté 3. Si par contre, il était rentré une première fois à 28 Km et une seconde fois à 31 Km, ce vol n’aurait été valide pour un niveau de difficulté 3 que parce qu’il serait rentré une second fois dedans après 31 Km.

Il existe 2 sets de balises : balises de niveau 1,2,3 et 4 et les balises de niveau 4 uniquement.

Fichier Google Earth : Fichier Google earth

Fichiers Wpt et Gpx par niveau de difficulté :

 

Niveau 1-2-3-4 BPC

1-2-3-4.GPX

1-2-3-4.WPT

Niveau 4 BPC

4.GPX

4.WPT

7.   Validation des vols

Pour qu’un vol soit valide, il faut :

1) que le vol respecte la réglementation et en particulier le respect des espaces aériens actifs,

2) que le vol passe au moins dans un rayon de 1000m d’une des balises BPC,

3) au moins 10, 20, 30 ou 40 Km parcourus avant d’avoir atteint les 1000m autour de la balise, calculé par l’application : http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

4) publier la trace de son vol sous format IGC sur le site XContest au plus tard dans les 14 jours après son vol. Attention, le fichier IGC doit être validé au niveau de sa signature FAI G-record (fichier modifié = non valide) par le système.

Vérifier que les traces IGC que vous générez habituellement soient valables de ce point de vue pour éviter une déconvenue. Avec un smartphone, il est recommandé d’utiliser l’application XCTrack qui permettra également la connexion directe avec le serveur XContest. GPSdump est également une application qui peut générer des fichiers IGC valides à partir du moment où il est utilisé directement avec le GPS, sans utiliser le mode « flash drive ». GPSdump est compatible avec la plupart des instruments.

Une trace IGC sans G-record est en principe refusée. Dans le cas où un problème technique aboutit à cette situation, le team de validation ne pourra manuellement valider ce vol qu’à partir du moment où le pilote explique au team de validation les raisons ayant abouti à ce manque et que le team de validation aura jugé crédibles et acceptables ces explications.

5) obtenir un code de validation du vol, généré par le Friendly Airspace Tool/Calculdistancemini et le mettre en commentaire de son vol sur XContest.  A travers ce processus, un email sera directement envoyé au team de validation pour réclamer de faire rentrer le vol dans le scoring BPC.

Dans le cas où, pour une raison ou une autre, vous n’avez pas pu obtenir directement ce code de validation, envoyez un email : belgianparaglidingcup@gmail.com avec le lien (URL) vers le vol publié sur XContest. Le processus de validation manuel pourra alors prendre plus de temps pour que le vol rentre dans le scoring. Il devra préalablement être validé par un des membres du team de validation.

Un vol valide pour la BPC doit contenir un commentaire sur le site BPC XContest comprenant un code particulier, généré soit par l’outil de validation FAT.

 

BPC2019_DX_YYYK_MMDD_ZZZ

X est égal au Niveau de difficulté, YYY correspond au nombre de Km effectué avant la balise la plus éloignée, MMDD correspond au mois et au jour du vol,    ZZZ correspond à d’autres éléments propres à la BPC permettant d’identifier le code.

Processus de validation  automatique :

1)      Rendez vous sur le FAT (http://mids.be/notam/bpc/bpc.php).

2)      Chargez votre fichier IGC et sélectionnez le fichier OA dans la liste correspondant au jour de votre vol et lancez l’analyse.

Attention, le vol ne sera pas validé si le fichier OA n’est pas directement repris depuis la liste déroulante.

3)      Une fois l’analyse faite, si le vol est valide, cliquez sur l’envoi à la seconde étape (bouton BPC) (le bouton ne s’affiche qu’après avoir analysé le vol.

                       

Une nouvelle fenêtre s’ouvre sur la page http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

 

4)      Un code de validation apparaît si le vol est valide du point de vue Espaces aériens et si le vol passe par une balise BPC. « Valider et Copier » le et mettez le en commentaire de votre vol sur le site BPC de XContest.

Attention cette dernière opération envoie un email automatiquement vers le team de validation afin que votre vol puisse rentrer dans le scoring BPC.

 

8.   Niveaux de difficulté :

Toutes les balises BPC comptent pour les vols de niveaux 1, 2 et 3.

Seules les balises BPC de niveau 4 comptent pour le vol de difficulté 4.

Niveau de difficulté 1 : 1 vol

Pour valider le vol de difficulté 1 qui pourra compter pour le classement et obtenir un billet de tombola, il faut passer en vol à moins de 1000 m d’au moins une des balises de la BPC après avoir volé au moins 10 km

Niveau de difficulté 2 : 2 vols

Pour valider un des deux vols de difficulté 2 qui pourront compter pour le classement et obtenir un billet de tombola par vol valide, il faut passer à moins de 1000 m d’au moins 1 des balises de la BPC après avoir volé au moins 20 Km.

Niveau de difficulté 3 : 2 vols

Pour valider un des deux vols de difficulté 3 qui pourront compter pour le classement et obtenir un billet de tombola par vol valide, il faut passer à moins de 1000 m d’au moins une des balises de la BPC, après avoir volé au moins 30 Km.

Niveau de difficulté 4 : 1 vol

Pour valider le vol de difficulté 4 qui pourra compter pour le classement et obtenir un billet de tombola, il faut passer à moins de 1000 m d’au moins une des balises de difficulté 4 de la BPC après avoir volé au moins 40 Km.

9.   Team de validation

LA BPC est gérée au cours de l’année par un Team de validation. Si vous souhaitez rejoindre l’équipe, contactez nous. mailto : belgianparaglidingcup@gmail.com .

Les fichiers Openair sont validés et publiés par tout pilote de bonne volonté souhaitant participer à ce travail collaboratif. Pour contribuer, veuillez nous contacter


 

10.              Les outils pour préparer, pour valider, pour publier son vol

a)      http://mids.be/notam/bpc/bpc.php (Friendly Airspace Tool: FAT)

Outil principal de la BPC pour préparer et valider un vol. Il permet de charger un fichier Openair, visualiser les balises BPC, visualiser les pioupious en Live afin de pouvoir préparer le vol. Une fois le vol effectué, tout cela peut également se faire en chargeant la trace IGC du vol réalisé afin de vérifier que celle-ci respecte les zones aériennes. Une visualisation des zones par tranche (hauteur) permet de bien se rendre compte des zones en fonction de l’altitude. Le fichier Openair à utiliser est celui qui sera publié par un team de validation. 

L’outil permet également de modifier un fichier Openair en excluant ou en rajoutant une zone aérienne. Cela permet ainsi d’exporter une version modifiée. C’est l’outil qui sera utilisé par le team de publication des fichiers Openair. Un travail est en cours pour permettre également à l’outil de valider automatiquement les vols à posteriori et générer un code de validation.

b)      https://www.xcontest.org/bpc/fr

XContest est l’outil principal utilisé par la BPC pour publier son vol, pour le scoring et le ranking. Attention, l’outil possède également une base de données espace aérien. Cette base de données peut donner une indication mais celle-ci n’est actuellement pas vérifiée comme celle de Flyxc.tools. C’est donc sur base de l’Openair généré par Flyxc.tools et notre outil de vérification des traces que la BPC validera (ou pas) la trace.

c)      Openair Google Drive: https://drive.google.com/open?id=1IsBfbqgswbGBPQ84NV1ZpTbhijT0ixaa

 

d)      http://mids.be/notam/bpc/calculdistancemini.php

Calcul de la distance minimum réalisée avant l’entrée dans une zone de balise afin de vérifier à quel niveau de difficulté le vol peut prétendre. Avec calcul de jusqu’à 3 points de contournement.

e)      http://www.lvzc.be/index.php/secretariaat/luchtruim/lfa-golf-status

Pour vérifier le statut des LFA Golf et la pression atmosphérique permettant de calculer la hauteur mer des Flight levels

f)       http://www.lvzc.be/charronline/2018/lfastatus.php?Datum=2018-01-31%5D

Site permettant de retrouver à posteriori l’info concernant l’activation des LFA Golf, ainsi que la pression atmosphérique

g)      Mail: belgianparaglidingcup@gmail.com